22 août, 2007

Avec Deborah Ouimet Opticienne, On voit loin!

Ed Deborah Ouimet Opticienne, Nogga!
Tout d'abord, si vous habitez près de Vaudreuil et que vous chercher des lunettes, je vous suggère d'aller visiter la petite boutique du Carrefour Vaudreuil, là où il y a un IGA Extra près de la 40. C'est elle qui a fait nos deux paires de lunettes. Saluez-la de ma part.

De façon amusante, les Touaregs ont un seul mot pour dire "regarder au loin". J'aime cette expression pour être visionnaire. Ogguèr, je regarde quelque chose au loin.
Mais, non seulement, les habitants de ces contrées ont un mot pour parler de regarder au loin, mais ils en ont aussi l'habitude. Ils discernent au loin des gens et des choses dont nos yeux accoutumés aux arbres qui cachent les forêts et aux murs de maisons et de gratte-ciels ne peuvent pas voir. Ce qui fait que, par surprise, il nous semble que des gens sortent de nulle part au beau milieu entre deux arbres.
Par conséquent, les gens se tiennent la tête haute et regarde droit devant, au loin, pas comme des citadins d'une certaine ville dont je tairrai le nom, car une de mes tante dit que ceux-ci ne regardent jamais les autres passants parce qu'ils doivent surveiller les crottes de chiens et parce qu'ils ont l'heur bête.
Ce qui fait drôle pour nous car souvent on nous regarde droit dans les yeux, comme s'ils tentent de regarder aussi loin dans notre âme que dans l'horizon. Ainsi, même le regard des gens nous est nouveau comme un langage inconnu. Est-ce qu'on ne nous a pas appris à ne pas dévisager les gens, comme si nous ne devions pas scruter l'horizon?
On apprend à regarder au loin, tant dans les yeux que dans les plaines!

Daniel

PS. Nous sommes en vacances au Burkina Faso. Un pays plus vert, plus humide et plus de moustiques.

15 août, 2007

Au bord de l'eau


Au bord de l'eau
Mise en ligne par gzutem
Nous sommes de retour de brousse.
Il s'est passé beaucoup de choses que je ne sais pas par où commencer. Alors, je vous mets des photos en attendant.
La dernière fois, je vous ai écris que j'ai tombé en panne et que j'ai eu un problème de téléphone et que nous avons eu un problème d'eau.
Cette fois, pas de panne, mais de l'eau, on en n'a pas manquée, on en a eu.

On a installé notre tente dans le campement:tous à la pâte
La tente sur pied
Installation de la tente
Vous constaterez que nous sommes entourés de rien, ou presque. Il faut s'en rappeler quand vient le vent et la pluie. Il n'y a pas de mur qui les freinent. Mais les chances qui pleuvent sont mince sans mon esprit. J'ai quand même passé un an au Niger maintenant et je ne suis pas né de la dernière pluie!
Un nouveau voisinLa preuve est que j'ai installé une bâche au-dessus de ma tente. Mais aucun touaregs n'a apprécié ma bâche. Car elle déchire au premier coup de vent, qui sont violents par ici.
vent et pluie
Ils ont donc tellement bien ancré ma bâche, qu'elle a écrasé ma tente sous le vent et la pluie, plutôt que de se soulever et de déchirer.
J'ai compris, plus de bâche. Je ferai confiance à ma tente, car vraiment elle a bien tenu par la suite.

Une pluie et une nuit dans un 4X4 n'arrête pas une famille. Le lendemain, nous avons poursuivi notre séjour. Vers la marre, ces lacs formés par la pluie, qui sèchent lentement au Soleil.
La marre, la plage
Ça nous permet de faire le plein de verdure au milieu de ces cailloux.href="http://www.flickr.com/photos/61442611@N00/1129694122/" title="Partage de photos">En s'éloignant de la marre
Les enfants ont fait leur part de travail.
La route de la marre
Et ils ont été bien sage"à la plage"

Je suis un peu enrhumé et quand je retrouverai toutes mes idees, je vous les raconterai.

Daniel

1 an


1 an
Mise en ligne par gzutem
Ça fait un an, eh oui, que nous sommes au Niger. Nous avons vu passer toute l'année, toutes ses saisons et ses étapes dans sa rotation autour du Soleil, Et on peut confirmer qu'il y en a du Soleil au Niger!
Nous sommes allés terminer cette soirée du 11 août 2007 sur une dune de sable, tout près de Niamey. Un gros carré de sable.L'énorme carré de sable!
Les enfants ont monté la dune
la dune

Une fois en haut, qu'est-ce qu'ils ont fait? Ils ont regardé le paysage voyons!
Vais-je me retenir de sauter vous pensez?
Coucher de Soleil sur la mer de sable

ON a bien apprécié ce temps avec notre équipe. Nous célébrions surtout le doctorat de notre directeur, alors qu'il revenait du Canada.
Du sable

On a tellement aimé cela que nous achèterions la compagnie!
On y retournera demain matin pour déjeuner, car nous sommes en vrais vacances depuis aujourd'hui!
Ensemble
Daniel et Sophie
Ciao

10 août, 2007

La voiture est réparée


Enfin, elle est réparée!
J'ai fait changé les amortisseurs, les bras de directions, le filtre à essences et les essuie-glaces. Le pire était le filtre à essence. Il nous a fait tomber en panne. Sinon les amortisseurs étaient insupportables sur ces chemins cahoteux. Je peux entrer et sortir les vieux amortisseurs avec mes mains. Pour les bras de directions, ils pouvaient briser à n'importe quel choc. La photo est prise chez Noel, mon mécanicien. Sympatique, n'est-ce pas?

Si tout va bien (climat, santé,etc), nous partirons dimanche après-midi pour la brousse. Nous y passerons 3 jours et 2 nuits. C'est un forfait!
Après, les vacances. J'espère vous donner des nouvelles et des photos de la brousse entre temps, mais nous voyagerons jusqu'à Ouagadougou (pour savoir c'est quoi, faite une recherche dans le dictionnaire des noms propres ou sur internet.
Le ciel gronde et la pluie va arriver bientôt. Cela indique qu'il y aura probablement une coupure de courant, alors à la prochaine.

Daniel

05 août, 2007

Prêt pour une balade à 2 roues

Il a plu toute la nuit. Après quelques heures pour laisser sécher les routes, Antoine m'a convaincu d'aller se balader en vélo. Il faut dire qu'il a déjà eu son premier essai à la fin juin.Premier essai
Maintenant, c'est avec assurance qu'il sillonne les rues de notre quartier. Elles n'ont pas toutes absorbées l'eau de la pluie et le fier gaillard n'a pas planté une fois dedans.
Obstacles boueux
À notre surprise, lors d'une petite pause, des amis touaregs le rejoingnent. On les suit jusqu'à chez eux. Pour cela, on contourne une marre, la rue, une des nombreuses en temps de pluie. Il y a des voitures qui ne peuvent pas passer bien souvent.
La marre
Arrivé chez lui, Khalid sort son vélo et c'est lui et son cousin qui nous suivent jusqu'à la maison. Les grandes soeurs aussi ont profité de ces amis.
Son ami sort son vélo
Nous les avions connu à notre arrivée, mais lorsque nous avions emménagé dans notre maison, nous les avions perdus de vue car ils restent un peu plus loin. Or, tous ont vieilli et nous circulons plus dans notre quartier.

Antoine vous salue car il est fier de se promener à vélo.

Daniel, un papa aussi fier.