30 octobre, 2007

Le Ramadan

Nous venons de traverser le Ramadan.
Il s'agit d'un mois de jeûne pour les musulmans. Ils comptent le mois d'une nouvelle lune à une autre. Les musulmans ont le droit de manger pendant la nuit jusqu'à la prière du matin qui est avant le lever du Soleil. Mais s'ils prient plus tôt que le Soleil, c'est la prière qui signale la période de jeûne. En effet, tout le jour, ils ne peuvent manger, ni ingurgiter, ce qui inclut l'eau et la salive.
Pour Sophie et moi, ce mois a été difficile, d'abord, tous ont l'heur bougonneux: tous ont soif, faim et ont chaud, sans compter la fatigue de se lever tôt pour prier. Deuxièmement, c'est que nous ne pouvons pas vraiment faire des visites pour pratiquer la langue dans un tel contexte. Nous nous sommes sentis reclus vers nous-mêmes.
La contradiction du Ramadan est que tous mangent la nuit venue, et que tous veulent bien manger la nuit venue. Ainsi, tous mangent plus qu'ordinaire pendant le mois de jeûne! Ça fait penser à ces mois de party de Noël, où il y a parfois des fêtes tout le mois.
L'autre côté de la difficulté morale de ce mois se trouve dans le climat du pays: nous sommes dans la petite saison chaude et humide d'après la pluie. En ce moment, il fait mieux, un peu. Bientôt, ça va terminer. Ouf!
j'essaie de faire des liens avec le carême chrétien, surtout catholique, et c'est difficile à relier en essence et en pratique. Je n'ai pas vraiment vécu un carême sévère, alors je manque d'expérience. Si vous avez des histoires, tant tristes qu'édifiantes, écrivez les mois que je puissent faire des comparaisons.

Dans le cadre du travail, nous avons un petit projet pilote d'aide aux études. Nous avons octroyé quelques bourses d'études pour des enfants de gens vraiment démunis. Ainsi, les enfants vont dans une école privée qui leur assurent une scolarité toute l'année, alors que les écoles de l'État sont souvent en grève. Cette semaine, nous recevons aussi une clinique optique qui testera la force des yeux des gens, tant en ville qu'en brousse, et qui donnera des lunettes. Ces lunettes viennent de dons faits dans des lunetteries au coin de la rue. Peut-être qu'une de vos vieille paire se retrouvera sur le nez d'un Nigérien!

C'était bref comme compte-rendu, à la prochaine.
Daniel

15 octobre, 2007

Le Bowling! à Ouagadougou


Le Bowling!
Mise en ligne par gzutem
Nous revenons de Ouagadougou. Cette fois, nous y sommes allés en équipe pour une retraite. En groupe, nous avons pu faire du bowling. Quand nous étions à Ouaga en août, le bowling était en réparation.
Étrangement, les quilles reproduisent la même ambiance, où que nous soyions sur la planète. Les mêmes babounes dans les dalleaux et les mêmes cris pour les abats et les réserves. Notre invité Québécois a d'ailleurs inscrits son nom au tableau des champions de la semaine, ce aux grosses quilles: Signé Fracis Quebec.
Nous sommes aussi retournés au parc Faso, qui a quelques manèges encore défectueux, mais les enfants ont su trouver leur profit.
Le Caroussel
La piscine de balles

Ce temps a été trop bref, nous en sommes revenus un peu stressés encore. Il faut dire que les enfants ont manqué l'école et que nous devions les faire travailler un peu pendant nos pauses.
Mais il était bon d'être avec notre équipe. Comme Sophie et moi nous concentrons à l'étude de la langue tamasheq, et que nous sommes les seuls de l'équipe à ce jour, nous pouvions profiter d'être avec nos collègues dans un contexte différent.

Nous sommes revenus à notre ville, à notre école, à nos tâches. Déjà, nous avons pu visiter le campement de Riya et avec la fête musulmane du ramadan, nous avons visité deux familles pendant le week-end.

Nous avons aussi de petits projets qui s'en viennent dont une équipe d'optométristes qui viendront avec toutes les lunettes usagées que vous donnez dans des boîtes de dons ici et là pour les faire profiter au Nigériens.

Bye
Daniel