23 octobre, 2012

Pêle-mêle

On a dû sortir nos vêtements chauds.
Comme il n'y a pas encore de nouvelles concrètes qui nous permettent de fixer un date pour notre départ à très court terme, nous avons dû réouvrir nos boîtes que nous laisserons ici, ce qui inclut nos vêtements d'hiver.  Une semaine trop tard d'ailleurs, car nous avons tous attrapé le rhume ou la grippe.

Pour notre départ, nous sommes toujours en recherche de financement.  Et nous attendons des réponses.  Il y a au moins un fondation qui travaille au Niger et au Burkina Faso, à qui nous avons fait une demande, qui nous a répondu: Non.  Nous n'en sommes pas fâchés.  En fait, j'étais bien content de découvrir le travail de cette fondation.  Il s'agit de la fondation d'une compagnie minière qui réinvesti une part des profits dans la communauté.

À la Corde, j'y suis bien actif depuis septembre, bien que je n'y passe que trois jours par semaine.  Cette année, il y a 50 enfants d'inscrits au programme de diner et d'aide aux devoirs.  À chaque jour d'école, nous nourrissons déjeuner et diner les 50 enfants, puis nous les accompagnons dans leurs devoirs.  En août, nous avons distribué des sacs à dos remplis d'articles scolaires gratuitement.  La Corde se trouve à Pierrefonds, dans un quartier où il y a beaucoup d'immigrants.
La Corde pendant la distribution des sacs à dos

Pour revenir au Marineau, nous bénéficions vraiment de la générosité des gens qui nous entourent (appartement, voiture, ordinateur, etc).  Grâce à vous, nous demeurons "légers" et libres de partir dès que cela sera possible.  En ce moment, nous envisageons janvier comme la date ultime.  Partir plus tard nous demanderait une réorganisation, partir plus tôt, risque d'être dans le temps de Noël.  Le mois de novembre nous servira à réévaluer notre stratégie de départ.

La générosité que nous avons "subit" s'est entre autre manifestée dans le sourire d'Élohise et de Marianne.  Elles ont porté des broches.  Élohise avait une dent qui était dans le palais.  L'orthodontiste est allé la cherché, sur plusieurs mois, avec un chaine.  Marianne a reçu une consultation pour prévenir le même développement.  L'orthodontiste, un vrai passionné de son travail, me dit qu'il vient d'entendre parler un technique qui prévient l'inclusion des canines.  Il veut bien l'expérimenter sur Marianne "pour s'amuser" et gratuitement.  Le mot expérience faisait peur, mais de voir cet homme avec tant d'enthousiasme m'a fasciné.  Les deux filles n'ont plus de broches.  Pour Marianne, le résultat final reste à voir dans un an ou deux.  (Je vous ferai un photo pour vous montrer mes deux beautés bientôt).

Mon ami Elmounir est rentré à l'université pour sa deuxième année.  Il vient de m'apprendre que sa grande soeur est à l'hôpital pour une opération.  Elle a été opérée, mais elle ne peut pas sortir avant d'avoir payé la facture.  Je vous encourage donc à être reconnaissant pour notre système de santé, avec tous ses défauts.  Au moins, on ne se retrouve pas prisonnier de l'hôpital.  Elmounir n'a pas voulu dire le montant, à moins qu'il ne le sache pas (mais je crois que c'est par pudeur).
Nous gardons toujours contact avec nos amis là-bas régulièrement.

Ciao!
Daniel

Aucun commentaire: