29 mai, 2013

Une courbe dans notre route

J'étais tenté de parler d'un virage ou d'un tournant, mais en fait nous n'entrons que dans une courbe.  Sophie et moi allons travailler parmi les plus pauvres, les plus exclus, afin d'édifier leur dignité et leur estime personnel.  Comme les pauvres à Montréal déménage souvent, nous restons "parmi des nomades" à Montréal.  Nous nous joindrons à ATD Quart Monde d'ici quelques semaines.
Lors de ma première rencontre avec ATD, un des responsables m'a expliqué leur manière de travailler en disant "nous travaillons avec les exclus" au lieu de "faire pour eux".  Le fondateur, le père Joseph Wresinski avait chassé une soupe populaire d'un bidonville et il refusait les dons de vêtements, "envoyez-nous des livres à la place", disait-il.
Or, c'est ce que Sophie et moi avions constaté au Niger que les plus pauvres ont un savoir et un savoir-faire pour leur situation.  Seulement, il manque de moyen ou d'imagination.  Ainsi pour nous, c'est un naturel que de se joindre à eux.  C'est pourquoi je compte ce changement comme une courbe dans notre parcours, même si nous changeons d'organisation.

Une des activités d'ATD est la bibliothèque de rue.  Nous apportons des livres dans un parc et nous lisons des livres avec les enfants en situation de pauvreté.  C'est une manière de sortir le livre de l'école et de son image négative et pénible.

À bientôt
Daniel

Aucun commentaire: