27 juin, 2013

Les nomades c'est nous!

En nommant mon blog "Parmi les nomades", je comptais sur le fait que les Touaregs, nos amis, sont des nomades.  Pourtant, en trois ans, plusieurs de mes amis ont moins déménagés que nous.  Donc, nous sommes les nomades.
Ce 24 juin, nous venons de déménager dans un appartement temporaire, en attendant la confirmation d'un appartement à Hochelaga-Maisonneuve.  En écrivant "temporaire", il me vient à l'esprit plusieurs personnes que j'ai rencontré qui avaient été embauchés temporairement et qui étaient restés au même poste plus 15 ans.  Il y a même une personne qui occupait toujours un poste "temporaire" après 17 ans.  Toutefois, je considère que c'était un abus des patrons que de refuser d'en faire un poste permanent.
Comme Abraham, Isaac et Jacob, nous sommes que voyageurs et pèlerins sur la Terre.  Nous pouvons nous attacher à nos biens et à nos possessions, mais il y a une raison de vivre plus grande que de gagner plus de profit et d'accumuler plus de biens.  En passant, les objets qu'on accumulent sont conçus pour briser.  J'oserais même dire que nos maisons sont fabriquées avec une date d'expiration.  À tout le moins, les matériaux sont plus fragiles et font la fortune de RONA et de Home Depot.
Il y a plusieurs années, j'aurais dit que ma raison de vivre est spirituelle et pour la vie éternelle.  Je vivais pour Dieu et je visais de vivre dans son royaume plus tard.  Aujourd'hui, je considère Jésus-Christ avec autant d'estime, sinon plus, qu'avant, mais dans les Évangiles je lis que son royaume est commencé sur la Terre.  Il n'a pas un siège national, ni un pouvoir politique.  Mais comme l'a dit Jésus: "le Royaume de Dieu s'est approché".  Il est à proximité, autour de nous.  Le règne de Dieu est en "nous".  Il n'est pas en moi, comme une cure égoïste du Nouvel Age.  Il est dans un pluriel, moi + quelqu'un + un autre + encore...  Comme Dieu est infini, il ne peut pas être contenu en une seule personne.  Pour le découvrir, j'ai besoin de vous pour élargir mon champ de vision.
Dans l'Évangile, nous constatons la sévérité de Jésus envers les "autosuffisants" religieux, envers ceux qui se permettent d'exclure les faibles et les petits au nom de principes religieux.  Jésus nous ouvre les yeux: Dieu se cache dans une vieille pauvre qui donne deux sous, dans une femme qui a des troubles menstruelles (donc des SPM) depuis des années, dans un aveugle, dans un lépreux, dans une prostituée.
Nous sommes toujours des nomades pour Dieu sur cette Terre.  Mais nous le cherchons parmi les plus petits.
Bientôt, je pars pour l'Afrique encore.  Et je reviendrai écrire plus souvent sur ce blog.
Ciao!
Daniel