20 juillet, 2013

Carême - Ramadan

Je suis arrivé au Niger avec le début du Carême musulman, soit le mois de Ramadan.
Pour moi, c'est la première fois que je le vis de si proche.  Je suis hébergé chez mon ami qui garde mes bagages et qui est musulman.  Son cousin est là qui pratique aussi le jeûne.  Pour eux, le mois de Ramadan, qui est calculé sur la Lune et qui dure entre 28 et 30 jours, est un mois béni pendant lequel tous ceux qui en ont la force doivent s'abstenir d'avaler quelque chose de la première prière de l'aube (6h) à la quatrième prière du début de soirée (19h30).  Ils ne doivent pas boire d'eau ni même avaler leur salive.  Mais dès la 4e prière, c'est la "rupture" et les musulmans célèbrent un casse-croute.
De l'extérieur, vu d'un monde séculier, même avec des yeux de croyants chrétiens, cette pratique semble rude et capricieuse.  Pourtant nous avions le carême chrétien.  Maintenant, il est pratiqué discrètement.  Moi même je me suis mis à le pratiquer depuis que je suis passé au Niger.  Pourquoi?  Parce que tous dans la rue nous demande comment est le Carême - Ramadan.  Alors, je me suis mis à expliquer que notre Carême chrétien n'est pas en même temps et qu'il n'a pas les mêmes exigences.  Avec de telles explications, je me devais donc de faire moi-même le Carême chrétien.
Néanmoins, en vivant le Ramadan de si proche, je remarque l'étincelle divine que Dieu a placé dans l'humain.  Le religieux nous permet de réaliser que l'humain n'est pas que animal ou que machinal.  Nous sommes autres, près de Dieu.  Dans cette pratique, je constate des hommes et des femmes qui se sentent dignes et fiers de pratiquer un rite religieux qui les poussent à se dépasser.  Ils ne sont pas seulement pauvres, ils sont ensemble dans un même rite.
Comme ils peuvent manger avant la première prière, nombreux sont ceux qui se lèvent tôt (4h) pour manger, comme mes hôtes.  La nuit, ils mangent comme à une fête: viande, jus, coca-cola, etc.  C'est pourquoi, parfois, certains disent: "je n'ai pas les moyens de faire le carême cette année!"  Après la soirée, ils vont cuisiner le repas du matin jusqu'à tard dans la nuit s'il le faut.
De par ma foi, je souhaite que tous puissent connaître l'Évangile et qui est Jésus-Christ, mais je ne veux pas qu'ils perdent cette dignité de faire des choix humains qui nous amènent au-delà du manger et du boire.  C'est notre Jésus qui a dit que l'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toutes paroles de la bouche de Dieu et l'apôtre Paul qui ajoute que le Royaume de Dieu n'est pas affaire de manger ou de boire, mais justice, paix et joie par le Saint-Esprit. 
Profitez-en pour saluer vos connaissances musulmanes.



Daniel en Afrique


Aucun commentaire: