15 juillet, 2013

Je porte le turban

Moi, avec une charette de paille, tirée par un âne.
Ce n'est pas nouveau pour moi.  Dans cette chaleur et ce soleil, le turban m'aide a résisté.  Je peux marcher tout en étant protégé des coups de Soleil.  Mais il me donne un peu d'anonymat.  Les gens ne remarquent que je suis blanc que lorsque je suis près d'eux, et ils sursautent parfois.
Depuis la guerre au Mali et la crainte envers les Touaregs, j'ai remarqué qu'il y a moins de gens qui le porte dans la rue.  Je dirai que c'est toujours une nécessité pour moi.

Je suis allé à Tillabéri dimanche pour célébrer l'église là-bas avec nos amis.  Le pasteur m'a demandé de prêcher un message canadien.  Dieu fait bien les choses, le vent s'est levé pendant l'église et il s'est mis à pleuvoir un peu après.  Pourtant mon message n'était pas trop canadien.  J'avais vraiment ces paroles à coeur, mais elles me rendaient mal à l'aise au début: "Heureux vous les pauvres!"  J'ai introduit mon message en disant que si Jésus venait en personne, ce sont ses paroles exactes et il aurait pu les dire facilement.  Je les lui ai empruntées.  Car Jésus désire être avec les pauvres, donc ils sont heureux puisqu'il est avec eux (le texte dit que le Royaume de Dieu est à eux).

Je vous laisse alors.
à bientôt
Daniel M.
en Afrique :)

Aucun commentaire: